Le Festival IDAHOT


Festival IDAHOT, 2017 © DR

L’IDAHOT, conçu sur la base de l’acronyme de son nom anglais, est la Journée Internationale de Lutte contre l’Homophobie, la Transphobie et la Biphobie. Cette journée du 17 mai marque l’anniversaire de la suppression de l’homosexualité de la liste des maladies mentales de la classification internationale de l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette journée de célébration de la diversité fut fondée par le français Louis-Georges Tin, et fut observée pour la première fois en 2005. Elle est depuis une journée de célébration et de visibilité d’une diversité et ce au niveau mondial. La transidentité fut ajoutée au sigle, devenu IDAHOT, en 2009, année ayant consacrée une attention particulière à la visibilité de la discrimination des personnes trans’. Le 17 mai 2009 la France à annoncé sa volonté de supprimer la transidentité de la liste des affections psychiatriques, devenant ainsi le premier pays à faire ce pas. L’Organisation Mondiale de la Santé a déclassé la transidentité comme maladie mentale le 18 juin 2018.

Cette date marque donc l’un des grand tournant pour la lutte contre les discriminations des personnes LGBTQI+.


Festival IDAHOT, 2018 © DR

Sur le territoire Amiénois la journée international de lutte contre l’homophobie et la transphobie est célébré sous forme de festival depuis 2012. Au début mis en place par l’association locale Flash Our True Colors, depuis 2018 son organisation est assuré par un collectif suite à l’émergence d’autre associations luttant pour la défense des droits et la visibilité des personnes LGBTQI+. Le Festival IDAHOT d’Amiens est actuellement construit conjointement par quatre associations locales : Translucide, Les Bavardes, Le Groupe d’Appui et de Solidarité, Flash Our True Colors et deux associations nationales : SOS Homophobie et Aides. Différentes dans leur luttes, ses associations se rejoignent pour construire cette semaine qui permet de mettre en lumière les conditions des personnes LGBTQI+ et leurs histoires.